Archives de catégorie : Billets

Séminaire d’ouverture de la Chaire Diasporas Africaines

Le 29 septembre, de 14h à 16h, la Chaire Diasporas Africaines a le plaisir de vous inviter à son séminaire d’ouverture de l’année académique 2021/2022.

Intervenant: Prof. Lorelle Semley (College of the Holy Cross).

Titre: « Black Bordeaux and the Search for Refuge After Revolution ».

Résumé: The itineraries of over 150 people of color who sought passports to leave Bordeaux, France between the 1790s and 1830 run counter to most histories of the Atlantic Slave Trade and Black migration. The vast majority of them were free and traveling on their own account. Some had been born on the African continent but many were returning to where they had been born, enslaved, or freed in the Caribbean or to another destination in the archipelago. Still, the United States was the most popular colony or country declared as a destination by name. This small wave of migration differed from the thousands of Africans and their descendants who had often arrived enslaved in Bordeaux earlier in the eighteenth century only to return to bondage in the Caribbean. By contrast, the group of people of color featured in this article were practicing their freedom as they set sail even as they moved closer to the beating heart of slavery when they traveled west. At the same time, the records they left in the archive provide clues about prevailing racial ideologies in France while shining a light on the process of community formation and affective ties among people of color who often have been rendered invisible. Using an otherwise cold, bureaucratic questionnaire as a point of departure, this article excavates and theorizes Black space-making and Black life in the aftermath of Atlantic Revolutions.

Le séminaire aura lieu en anglais, en visioconférence.

Pour participer il est nécessaire de s’inscrire en envoyant une email à chairediasporasafricaines@sciencespobordeaux.fr

Colloque international « Les diasporas africaines en France : enjeux politiques, économiques et culturels »

Les 28 et 29 juin, la Chaire Diasporas Africaines organise un colloque autour des résultats des recherches qu’elle a financées depuis sa création en 2019, au sujet des enjeux politiques, économiques, et culturels des présences africaines en France.

Le colloque inclura deux conférences principales, de Sylvie Kandé (SUNY) et de Pap Ndiaye (Sciences Po Paris/Musée National de l’Histoire de l’Immigration – en attente de confirmation).

La participation est ouverte sous réservation par email à l’adresse suivante: chairediasporasafricaines@sciencespobordeaux.fr.

Ce colloque organisé en collaboration avec arc en rêve centre d’architecture.

Programme provisoire:

LUNDI 28 JUIN 2021

A Sciences Po Bordeaux (amphithéâtre Siegfried), 11 Allée Ausone, Pessac

  • 9h30 -10h:

Mots de bienvenue de Dominique Darbon (directeur du laboratoire Les Afriques dans le Monde), et de Delphine Pagès-El Karoui (Adjointe à la Cheffe du secteur Sciences Humaines et Sociales, Service Stratégie Recherche Innovation, Direction Générale de la Recherche et de l’Innovation, Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation)

Accueil et introduction par les coordinateurs de la Chaire Diasporas Africaines

  • 10h – 10h 30 : Présentation introductive :  

Cris Beauchemin (Ined) : « Profil démographique des diasporas africaines en France »

  • 10h30 – 12h : Panel I : « Associationismes en diaspora » (première partie)

Daouda Gary-Tounkara (CNRS) : « L’histoire de l’associationnisme africain en France : l’exemple des associations maliennes ».

Pamela Ohene-Nyako (Université de Genève) : « Mobilisations de femmes afro-descendantes en France hexagonale dans la lutte contre le racisme et le sexisme, années 1960-2000 »

Jeanne Rey (Université de Genève) : « Reconfigurations diasporiques des réseaux pentecôtistes franco-suisses : Enjeux éducatifs, économiques et sociaux »

Modératrice : Camille Traoré (LAM, Sciences Po Bordeaux)

  • 12h-13h : Panel II : « Associationismes en diaspora » (deuxième partie)

Ysé Auque-Pallez (Sciences Po Paris) : « Ce qui joue autour de la définition de la “diaspora africaine” : le cas des mobilisations noires anti-impérialistes et panafricanistes contemporaines en Ile-de-France »

Ola Akintola (Université d’Oxford) : « Une diaspora africaine peu connue : les Nigérians de France ».

Li Zhipeng (Migrinter, Université de Poitiers) : « La solidarité des associations de la diaspora africaine à travers l’étude de cas de Poitiers. Approche d’une diaspora dans la diaspora »

Vincent Gachet (UBM) et Ibrahima Salla Mbaye (UBM): « Les étudiants sénégalais à Bordeaux de 1950 à nos jours »

Modérateur : Bernard Calas (UBM)

  • 14h – 15h 45 : Panel III : « Diasporas, politique d’asile et coopération au développement »

Chantal Crenn (Université Paul Valéry de Montpellier), et Isabelle Rigoni (INSHEA) : « ‘L’accueil’ des MNA originaires d’Afrique sub-saharienne en Gironde. Protection de l’enfance, accès à l’éducation et à l’alimentation »

Marta Lotto (EHESS) : « Villes accueillantes ? La solidarité des diasporas africaines à l’égard des migrants de transit »

Claire Vincent-Mory (Sciences Po Paris) : « Inclure les diasporas ? Le cadrage de la représentation des acteurs migrants de la coopération au développement, en France et en Italie »

Moderatrice : Adelina Miranda (Migrinter).

  • 13h – 14h : Pause déjeuner
  • 15h 45 – 17h : pause-café + transfert

A l’auditorium du CAPC, Musée d’art contemporain de Bordeaux – en partenariat avec arc en rêve centre d’architecture, 7 Rue Ferrere, Bordeaux

  • 17h – 18h 30 : Keynote I 

Sylvie Kandé, autour du métissage des identités dans la diaspora africaine en France. Discutant : Sylvère Mbondobari

MARDI 29 JUIN

A Sciences Po Bordeaux (amphithéâtre Siegfried), 11 Allée Ausone, Pessac

  • 9h : Accueil
  • 9h 15 – 11h 15 : Panel IV : « Cultures diasporiques : productions, représentations, circulations »

Etienne Damome (UBM) Étienne Sossou (UBM) et Joël Todo-Alipui (UBM): « Les médias numériques des diasporas africaines en France. Mapping des pratiques informationnelles et communicationnelles »

Alessandro Jedlowski (LAM, Sciences Po Bordeaux) : « Médias audiovisuels et diasporas africaines en France : Des enjeux de la représentation aux défis de la production »

Armelle Gaulier (IFAID): « Bilan bibliographique sur les études sur les musiques de la diaspora africaine en France »

Marian Nur Goni (CESSMA) : « ‘Transformer l’objet en source de questions’ : Voix des diasporas et des musées au prisme de l’association Alter Natives »

Cassiopée N’Sondé (Institut Français) : « Les productions culturelles de la diaspora africaine à Paris et à Bruxelles »

Discutant : Denis-Constant Martin (LAM, Sciences Po Bordeaux); modératrice : Margaux Lombard (LAM, Sciences Po Bordeaux)

Discutant : Denis-Constant Martin (LAM, Sciences Po Bordeaux); modératrice : Margaux Lombard (LAM, Sciences Po Bordeaux)

  • 10h45 – 11h : pause-café
  • 11h 30 – 13h : Panel V : Panel IV : « Les diasporas et les enjeux du retour »

Hélène Quashie (LARTES-IFAN, Dakar) : « Migrations privilégiées des diasporas africaines « de retour » d’Europe et d’Amérique du Nord au Sénégal : appartenances, ambivalences, distinctions »

Gilles Balizet (Aix-Marseille Université) : « ‘Repats’ au Sénégal, (s’)investir dans la culture pour réussir son retour au pays »

Modératrice : Jamilla Hamidu-Yakubu (LAM). Discutant : Bamadi Sanokho (Red Mangrove)

  • 13h – 14h : pause déjeuner
  • 14h – 15H : transfert

A l’auditorium du CAPC, Musée d’art contemporain de Bordeaux – en partenariat avec arc en rêve centre d’architecture, 7 Rue Ferrere, Bordeaux

  • 15h – 17h : Table ronde : « Qu’est-ce que c’est qu’une diaspora ? »

Intervenants :

William Berthomière (CNRS)

Claire Tawab (adjointe au Maire de la Mairie de Grigny et représentante du Forum des élus de la Diaspora Africaine, FEDA)

Olivier Kaba (AFD)

Khady Sarr (danseuse et chorégraphe)

Narcisse Kamayenwode (conseiller départemental)

Modérateur : Ousmane Ndiaye (Rédacteur en chef Afrique TV5 Monde)

  • 17h – 18h 30: Keynote II :

Pape Ndiaye (à confirmer). Retour sur la « condition noire » en France.

(Affiche et programme provisoire disponibles en PDF ici)

Colloque « Les mineurs non accompagnés : protection de l’enfance, accès à l’éducation et à l’alimentation »

Le 17 juin à partir de 9h la Chaire Diasporas Africaines vous invite au colloque « Les mineurs non accompagnés : protection de l’enfance, accès à l’éducation et à l’alimentation » , organisé par Chantal Crenn (professeure en anthropologie, Université de Montpellier, UMR SENS et Associée à l’UMR Passages) et Isabelle Rigoni (maître de conférences en sociologie, INSHEA/Grhapes, associée au Centre Émile Durkheim), coordinatrices du projet « Les mineurs isolés étrangers originaires d’Afrique sub-saharienne en Gironde. Protection de l’enfance, accès à l’éducation et à l’alimentation » soutenu par la Chaire Diasporas Africaines.

Le colloque se tiendra uniquement en visioconférence. Lien de connexion :
https://inshea-fr.zoom.us/j/85313682790?pwd=S0RFcEViODkxcllCUkFNOUxqVW55dz09
ID de réunion : 853 1368 2790
Code secret : 105581

Le programme détaillé est accessible ici.

Publication d’une nouvelle étude

Découvrez ici la nouvelle étude publiée dans la série les Etudes de la Chaire Diasporas Africaines. Il s’agit de la présentation des résultats de la recherche financée par la Chaire et menée par Jeanne Rey (Haute Ecole pédagogique de Fribourg/Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement, Genève) sur les reconfigurations diasporiques des réseaux pentecôtistes franco-suisses.

Bonne lecture!

« Vieillir et mourir en diaspora »

La Chaire Diasporas Africaines vous invite au webinaire « Vieillir et mourir en diaspora », le 29 avril 2021, à 16h.

Intervenants: Félicien de Heusch (CEDEM- Université de Liège), Carole Wenger (CEDEM – Université de Liège) et Hyppolyte Kouao (Centre Emile Durkheim – Sciences Po Bordeaux). Discutant: Etienne Smith (Chaire Diasporas Africaines)

Programme: 

– Félicien de Heusch (CEDEM- Université de Liège) et Carole Wenger (CEDEM – Université de Liège), Un droit au rapatriement de dépouilles ? Une comparaison de l’engagement transnational des États et migrants sénégalais et tunisiens, autour de la mort

– Hyppolyte Kouao (Centre Emile Durkheim – Sciences Po Bordeaux), Naître à « Babi», mourir sur le « Bingue » ? Dilemmes en situations migratoires chez les retraités subsahariens en France et en Belgique

Lien pour participer à distance:

https://scpobx.zoom.us/j/98478049098?pwd=Vy9tTGdldjBvNFcxZ0JpS3ZGdTZnZz09

Cartographie des diasporas artistiques et culturelles africaines en Nouvelle-Aquitaine

Ce vendredi 5 février, les étudiantes du Master Migrations Internationales de l’Université de Poitiers ont présenté leur étude « Cartographier les diasporas artistiques et culturelles africaines en Nouvelle-Aquitaine » à la MECA – Maison de l’Economie Créative et de la Culture en Aquitaine

Cette présentation était l’occasion de rencontrer Hassane Kouyaté, directeur de @lesfrancophonies, et d’échanger avec lui.

Pour rappel, l’étude a été commandité par l’Institut des Afriques en partenariat avec la Chaire Diasporas africaines et @socooperation pour accompagner les réflexions sur l’Observatoire des artistes et acteurs culturels issus des diasporas africaine et caribéenne.

Pour vous procurer l’étude de MIGRINTER cliquez ici!

Décrypter les pratiques et attentes des diasporas africaines de France: Cas des transferts de fonds en temps de COVID

Webinaire organisé par Red Mangrove, development advisors

Ce webinaire présentera quelques grands constats sur les transferts de fonds des diasporas Africaines en France, issus du sondage IPSOS/RMDA réalisé entre les deux confinements et financé par l’AFD et le MEAE. Il permettra également d’échanger sur les méthodes et les outils pour mieux comprendre les diasporas.

Programme:

Introduction par un représentant du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères.

Présentation de l’étude par Mme Claire Neuschwander (RMDA) et Mme Amandine Lama (IPSOS)

Discussions : M. Etienne Smith (Maitre de conférences à Sciences Po Bordeaux (LAM) et co-coordinateur de la Chaire Diasporas Africain), M. Jacques Ould-Aoudia (Vice-président de l’association Migrations & Développement, chercheur en économie politique), Mme Maëlan Le Goff (Économiste-chercheur au Service de l’Afrique et du Développement, Direction Générale des Statistiques, Études et Relations Internationales de la Banque de France). Modération: M. Bamadi Sanokho (RMDA)

Pour participer, s’inscrire ici.

Quand la diaspora artistique crée l’éveil citoyen !

Table ronde en ligne, le 26 Novembre à 17h30, en direct Facebook ici

Dans le cadre de la Quinzaine de l’égalité, soutenue par la Ville de Bordeaux, l’Institut des Afriques, en partenariat avec MC2a, le COSIM Nouvelle-Aquitaine et la Chaire Diasporas africaines, organise une table ronde en ligne autour des artistes de la diaspora et la prise de conscience citoyenne sur les luttes contre les discriminations.


A travers leurs créations artistiques, les artistes des diasporas interrogent sans cesse le vécu discriminatoire des personnes issues de l’immigration. En résonance avec l’actualité 2020 liée au mouvement « Black lives matter » à travers le monde, cette rencontre questionnera la contribution des artistes à la prise de conscience mondiale des luttes pour l’égalité. Hassane Kouyaté, Pascale Obolo, et Khadim Ndoye nous livreront leurs analyses et expériences lors de cette table ronde!

Pour poursuivre les réflexions, l’Institut des Afriques vous propose de visionner le court-métrage « 365 jours à Clichy Montfermeil » de Ladj Ly, réalisateur de « Les Misérables »


Le film sera disponible gratuitement sur la toile du 26 au 29 novembre. Pour recevoir le lien de visionnage, nous vous remercions de vous inscrire avant le 25 Novembre à travers le formulaire ici. Après inscription, vous recevrez un mail comportant toutes les informations nécessaires au visionnage du film!


Ce film est disponible en accès libre grâce à Canal+ que nous remercions.

Le vote des diasporas : perspectives comparées

  • 16 Octobre 2020, 15h30-17h30: Le vote des diasporas : perspectives comparées (séminaire en ligne)

Thibaut Jaulin (CERI/Sciences Po), Le vote des Tunisiens à l’étranger après la Révolution

Célia Lamblin (LAMES-AMU et LPED-IRD), Quand les migrants deviennent des électeurs : appropriations du droit de vote des Égyptiens installés en France.

Etienne Smith (LAM/Sciences Po Bordeaux), Vers la routinisation du vote à distance : le vote des Sénégalais de l’étranger (1993-2019).

Lien pour se connecter à distance :

https://zoom.us/j/97390869339?pwd=cERSYTFTcG5oRXdGcEswSEwzbTdJZz09

ID de réunion : 973 9086 9339, Code secret : 4QREb6

Lancement d’un nouveau projet de recherche

La Chaire Diasporas Africaines se réjouit d’annoncer que le projet de recherche « Citoyennetés Actives des Diasporas Africaines en France » (CITADAF) a reçu un financement de la région Nouvelle Aquitaine dans le cadre de l’appel à projet « ESR 2020 ». Ce projet de recherche bénéficie également d’un cofinancement de la part de l’Institut Français, dans le cadre du programme « Accès Culture » ;

Le projet CITADAF s’inscrit dans une démarche de long terme ayant l’objectif de faire de Sciences Po Bordeaux et du laboratoire « Les Afriques dans le monde » un des pôles principaux pour la recherche sur les diasporas africaines en France et en Europe. D’un point de vue scientifique, ce projet a l’ambition d’étudier ensemble les différentes facettes de la citoyenneté des diasporas africaines en France, à travers un regard croisé sur les pratiques explicitement politiques (comme le vote) et infra-politiques (comme les productions culturelles).

Appel à projet

L’Institut Français et l’Agence Française de Développement (AFD), partenaires de la Chaires Diasporas Africaines, vient de lancer l’appel à projet du programme Accès Culture.

Accès Culture est un programme de trois ans visant à cofinancer des projets culturels sur l’ensemble du continent africain dans le but de favoriser le lien social et les collaborations entre acteurs culturels africains et français.
Les projets soutenus seront portés par un « binôme » africain-français et seront sélectionnés via un appel à projet.

Pour en savoir plus: https://www.pro.institutfrancais.com/fr/offre/accesculture

Appel à candidature

Bourse doctorale, laboratoire « Les Afriques dans le monde », Sciences Po Bordeaux, en partenariat avec Institut Français et l’Agence Française de Développement

Le laboratoire « Les Afriques dans le monde » de Bordeaux offre une bourse de doctorat pour une période de 36 mois dans le cadre d’un partenariat avec l’Institut Français et l’Agence Française de Développement, programme « Accès Culture ».

« Accès Culture » est un programme de développement culturel qui vise à financer, sur le continent africain, une soixantaine de projets culturels portés par des organisations de la société civile ou des collectivités territoriales africaines en binôme avec un homologue français ou une expression de la diaspora africaine résidente en France. Les candidatures sélectionnées seront des projets de coopération culturelle tournées vers le public dans une dynamique de médiation culturelle (sensibilisation et éducation artistique ; initiation à une pratique artistique ; mise en place de rencontres artistiques…). L’objectif est de mettre la culture et les Industries Culturelles et Créatives (ICC) au service du lien social en proposant d’étendre une offre culturelle de qualité destinée aux populations les plus éloignées de la culture pour des raisons sociales, économiques, géographiques. Ce faisant, ce projet réaffirme le rôle central de la culture dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD). 

Un contrat doctoral est proposé pour évaluer l’impact des projets financés durant les trois années du programme sur les populations et territoires concernés. Il s’agira d’identifier et de pondérer les corrélations existantes entre culture (au sens du secteur d’activité) et lien social, jusqu’alors peu documentées et difficiles à mesurer grâce à des indicateurs fiables et spécifiquement définis. Les projets financés seront autant de cas d’études qui nourriront la réflexion sur les effets de l’accès à la culture pour des populations dites vulnérables (notamment les femmes et les jeunes) et ce que cela implique en termes de développement humain. La recherche s’intéressera aux travaux en cours sur la mesure du bien-être (à corréler à l’Index de Développement Humain, IDH) pour les populations bénéficiaires des projets financés (autant les porteurs de projets que les publics visés), via l’observation de changements qualitatifs notamment dans la conduite de projets culturels mais également dans l’appropriation des enjeux culturels par les publics cibles.

Par ailleurs, « Accès Culture » est intéressé par les enjeux de capitalisation des travaux de recherche produits, dont les résultats pourront être portés auprès des pouvoirs publics et opérateurs culturels concernés, sous la forme d’un plaidoyer lors de séances locales de restitution.

Dans ce cadre, le-a doctorant-e devra conduire une recherche ethnographique auprès des acteurs concernés par le projet « Accès Culture », en se concentrant sur un nombre de cas d’étude spécifiques sélectionnés en accord avec le directeur de thèse. Cette analyse se fera aussi en lien avec les priorités du programme de recherche sur l’entrepreneuriat culturel des diasporas africaines en France, mené par l’équipe de la Chaire Diasporas Africaines du LAM, à laquelle le-a doctorant-e sera rattaché-e.

Le-a doctorant-e devra avoir une formation lui permettant de conduire une recherche de type ethnographique indépendante. Il/elle devra avoir des connaissances de base des débats sur la mesure du bien-être et du IDH, ainsi que des débats sur la relation entre développement et ICC, notamment sur le continent africain, et sur les outils de mesure de l’action publique (notamment dans le secteur culturel). Ce doctorat en science politique (école doctorale SP2) est ouvert aux candidats présentant des profils variés et pluridisciplinaires (économie, sociologie, anthropologie).     

Le-a candidat-e sélectionné-e sera sera inscrit.e en cotutelle de thèse à Sciences Po Bordeaux et à l’Université de Lausanne et encadré par les deux équipes de recherche. A Bordeaux, il/elle sera accueilli-e au sein de l’équipe du LAM et de la Chaire Diasporas Africaines. A Lausanne, il/elle sera intégrée dans l’équipe « Religions, Migration, Diaspora » et bénéficiera d’une place de travail à l’Institut des Sciences Sociales des Religions, ainsi que de l’encadrement de l’école doctorale en anthropologie, sociologie, genre et/ou sciences des religions.

Il/elle devra conduire des séjours de recherche de longue durée sur un terrain africain défini en accord avec le-a directeur/directrice de thèse et pourra également effectuer des missions de recherche en Europe et dans d’autres pays d’Afrique si nécessaire, ainsi que participer à des colloques et autres manifestations scientifiques hors de France. Le-a doctorant-e s’engage à mener son projet de recherche doctorale et à participer aux activités collectives d’animations scientifiques prévues par le programme « Accès Culture » et par la Chaire Diasporas Africaines: séminaires, universités d’été, etc. Nous recherchons des jeunes collègues appréciant le travail en équipe et déterminés à prendre des initiatives.

La thèse sera encadrée par Dominique Darbon (Sciences Po Bordeaux) en cotutelle avec Monika Salzbrunn (Université de Lausanne).

Profils des encadrants :

Dominique Darbon est professeur de science politique à Sciences Po Bordeaux. Diplômé de Sciences Po, en science politique, en études africaines et en droit, ses principaux thèmes de recherche porte sur la réforme administrative, l’analyse des politiques publiques dans les pays africains, le management des administrations et les systèmes administratifs comparés, les transformations des structures sociales et l’émergence de capacités de marchés. Il est responsable du programme « classes moyennes africaines » et il gère le projet « politiques publiques et action publique dans les pays africains et les ESF ». Ancien directeur du CREDU Harare et du CEAN, ancien rédacteur en chef de la revue « Politique Africaine », et ancien président du conseil scientifique du pole Afrique du ministère des Affaires étrangères, il est directeur de Lam depuis 2018 et directeur adjoint de l ‘école doctorale « Société, politique, santé publique » (sp2) de l’Université de Bordeaux

Professeure ordinaire de Religions, Migration, Diasporas à l’Unil, Monika Salzbrunn est lauréate du Conseil Européen de la Recherche (ERC) pour son projet ARTIVISM — Art and Activism. Creativity and Performance as Subversive Forms of Political Expression in Super-Diverse Cities, qui comporte un volet de recherche sur l’art graphique au Cameroun. Son intérêt pour la performance des appartenances multiples l’a conduit à développer une approche épistémologique originale, mettant « l’événement (im)prévisible » au centre du dispositif. Sur le plan empirique, avec son équipe, elle a mené des recherches sur « L’écoute des transnationalisations religieuses/Sounding Religious Transnationalism » (Dossier de Civilisations 67), sur la musique des harraga dans le cadre de son projet FNS « Undocumented Mobility and Digital-Cultural Resources after the ‘Arab Spring’ », sur l’Islam (in)visible et in(audible) en ville (projet FNS). Directrice de l’Institut des Sciences Sociales des Religions entre 2011 et 2015, Professeure invitée à l’Università degli studi di Genova, à la Japan Women’s University et à la Kwansei Gakuin University au Japon, Monika Salzbrunn est chercheuse associée au CéSOR/EHESS Paris et membre du groupe DIVCULT du réseau d’excellence IMISCOE.

Critères de sélection du/de le-a candidat-e :

  • le profil académique et les aptitudes du/de la candidat-e.
  • les compétences linguistiques (excellente maîtrise du français et de l’anglais ; la connaissance d’une langue africaine subsaharienne est un atout).
  • Le niveau d’expérience en termes de recherche sur le terrain (l’expérience de recherche sur des terrains extra-européens est un atout).


Dossier de candidature :

  • une copie du diplôme de master 2 ou un diplôme équivalent ou une attestation (provisoire) de réussite du master ;
  • une lettre de motivation de maximum deux pages détaillant les éventuelles expériences de recherche précédentes sur le terrain et leur lien avec le profil demandé (indiquer aussi votre adresse email et numéro de téléphone) ;
  • un curriculum vitae ;
  • un travail rédigé (une publication, le mémoire de master, etc.) ;
  • un document de maximum trois pages détaillant l’approche méthodologique proposé par le candidat pour mener sa recherche dans le cadre du programme « Accès Culture ».    
      

Le dossier de candidature devra être envoyé sous forme électronique en un seul fichier pdf à l’adresse de la Chaire Diasporas Africaines du Laboratoire les Afriques dans le Monde : chairediasporasafricaines@sciencespobordeaux.fr

La date limite de réception des candidatures est fixée au plus tard le 24 juin à 12h.

La bourse sera offerte sous réserve de l’inscription en thèse dans toutes les universités publiques.

La bourse devra commencer impérativement avant le 1er Novembre 2020.

Pour obtenir plus des informations, veuillez-vous adresser au directeur du laboratoire (Dominique Darbon, email : d.darbon@sciencespobordeaux.fr), ou aux coordinateurs de la Chaire Diasporas Africaines (Etienne Smith, email : e.smith@sciencespobordeaux.fr, et Alessandro Jedlowski, email : a.jedlowski@sciencespobordeaux.fr).   

Initiative en partenariat avec: