AXE III : Enjeux et représentations culturelles

S’intéresser aux diasporas oblige à se confronter à l’épineuse question des constructions identitaires et aux définitions du vivre-ensemble dans un contexte multiculturel. Les diasporas africaines jouent un rôle important dans la vie culturelle du pays d’accueil (on pensera par exemple pour la France au vaste champ des littératures, cinémas et musiques francophones). Elles enrichissent le patrimoine culturel national tout en participant à déstabiliser toute conception étroite de ce qui constitue la « culture » ou « l’identité » nationale. Cette production culturelle est porteuse d’imaginaires et de représentations qui offrent à la fois un regard nouveau sur le pays d’accueil, et une perspective intime de l’expérience de la migration et de la vie au sein de la diaspora – une expérience de l’entre-deux souvent représentée de manière stéréotypée par les médias et certains discours politiques, que la production culturelle diasporique permet au contraire d’analyser à travers un point de vue émique. 

Les projets qui s’inscrivent dans cet axe analysent les tensions qui persistent autour des différentes médiations culturelles qui concernent la diaspora africaine, que ce soit face aux enjeux de représentations culturelles et médiatiques de la diaspora et du phénomène de la migration, aux débats autour de la discrimination raciale ou religieuse, aux pratiques mémorielles (la question de la restitution des œuvres d’arts est par exemple amenée à bouleverser les pratiques muséographiques sur le long terme, tout comme la problématique des hybridations linguistiques et culturelles), aux dynamiques socio-économiques des entrepreneurs culturels, aux enjeux de formation et de transformation des identités collectives et aux processus de définition des relations culturelles entre pays d’origine et pays d’accueil.

Le champ académique lui-même n’échappant pas toujours aux dynamiques produisant l’invisibilisation des diasporas, l’analyse des lieux et des mécanismes de production des savoirs sur les diasporas africaines et sur l’Afrique mérite également d’être développée.

Priorités thématiques :

  • Production artistique et entrepreneuriat culturel au sein de la diaspora africaine en France et en Europe (musique, cinéma, littérature, etc.) ;
  • Représentations des diasporas africaines et de la migration dans les productions culturelles européennes et africaines (dans les médias, le système scolaire, la muséographie, dans la production culturelle diasporique etc.) ;
  • Médias et stéréotypes sur les diasporas africaines ;
  • Productions culturelles et nouvelles formes de narration du soi en contexte diasporique ;
  • Production culturelle diasporique et imaginaire de mobilité de la jeunesse africaine ;
  • Circulations d’idées, d’images et d’objets culturels entre les pays d’accueil et les pays d’origine ;
  • Production culturelle et processus de formation de l’identité et du sens d’appartenance dans la diaspora ;
  • Archives et cultures matérielles de la diaspora ;
  • Diasporas et nouveaux médias ;
  • Diasporas africaines et politiques de production des savoirs sur l’Afrique ;
  • « Black Studies » en France et en Europe.

Projets soutenus (2019-2020):

  1. Migrations de retour au Sénégal au prisme de l’entrepreneuriat culturel (Gilles Balizet)
  2. Etude des productions culturelles de la diaspora africaine à Paris et à Bruxelles à travers la mise en œuvre d’un projet culturel: YEMAYA (Cassiopée N’Sondé)
  3. Voix des diasporas et des musées au prisme de l’association Alter Natives (Marian Nur Goni)